S'identifier - S'inscrire - Contact
PV_17_04_18_SS_TITRE_GRIS_BLEU_TRSP_1200x42


Souhaiter ou Pas à l'occasion de l'An Neuf ?

Par suzanne • ⦿ HUMEUR ⦿ • Mercredi 02/01/2013 • 6 commentaires  • Lu 1857 fois

© suzanne/TORTUES_TRIO_17_07_01

Pourquoi émettre des souhaits à l'occasion de la nouvelle année ?

.

Il y a des traditions auxquelles on est attaché depuis des années et des années.
Le fait d'adresser ses vœux pour l'An Neuf [ oui, je sais, cette fois, ce n'est pas 9 mais 13 ] en fait partie.
C'est l'occasion de montrer son amour, son amitié, son attention... à ses proches et à ses moins proches.

Souhaiter la paix, la santé.... bien sûr, c'est - parfois - utopique !
Mais, rêver fait partie de notre vie et heureusement !

Sans les rêves et les utopies, le monde ne bougerait que dans le mauvais sens !
Alors, profitons de la nouvelle année pour faire des souhaits... et faire bouger les choses dans le bon sens.
Rien ne nous empêche de le faire aussi à d'autres moments.

Qu'en pensez-vous ?
Est-ce hypocrite d'adresser ses vœux à quelqu'un ?

→ publications apparentées


# : , , , ,

Commentaires

par l'Angevine le Vendredi 04/01/2013 à 09:21

jolie ces tortues


par Liloo le Dimanche 13/01/2013 à 18:25

 


Re: par suzanne le Dimanche 13/01/2013 à 18:40

suzanne Un commentaire sans avis exprimé :-)


par Liloo le Dimanche 13/01/2013 à 18:43

Ce que j'en pense ! Mazette je risque de te faire un roman. Il y a tant à dire que cela pourrait faire l'objet d'une dissertation. 
A l'origine, c'est en Angleterre, avec l’apparition du premier timbre-poste que s'instaura la tradition des voeux écrits, celle ci se répandit dans toute l'Europe mais la France quant à elle instaura la coutume des visites du nouvel An et les fameuses étrennes toujours perennes. (quand il y a de l'argent, ça perdure...). Sauf qu'à l'époque, la coutume étant devenue obligatoire, il fallait non seulement rendre visite à ses proches mais aussi à ses collègues, son patron et il était de bon ton que cela soit effectué dans la 1ère quinzaine de janvier. Ce qui à l'origine partait de bons sentiments, se transforma vite comme une véritable corvée. Il en résulta ladite carte des bons voeux annuels qui était moins contraignante que des visites obligatoires. Voilou pour la petite histoire...

Maintenant ce qui nous arrive dans les temps qui sont les notres, devient incontestablement désagréable, à savoir recevoir un SMS avec un message identique à tous ceux d'une liste, sans grande personnalité, sans émotion, sans véritable chaleur humaine... et devenir au final un ami "générique". A moins que, comme je lisais récemment dans un article (très bien écrit au demeurant) que le monstre FB ait finalement réussi à définitivement banaliser la notion d'amitié qui reposait par essence, sur des sentiments forts et donc par définition, très rares.


par Liloo le Dimanche 13/01/2013 à 18:55

 Mais je m'insurge et je ne réponds pas à la question. Oui je pense, qu'il est bien de savoir s'arrêter, et prendre le temps de souhaiter de bonnes choses aux personnes qui nous sont proches ou pour qui l'on a de l'estime. Et pas simplement qu'au Jour de l'An. Savoir regarder les autres, les écouter aussi et leur dire quand l'occasion se présente, combien ils sont importants et que nous sommes heureux de vivre des instants communs. Toujours favoriser le partage, l'amitié et l'être humain dans un relationnel vrai et sincère.
Peut être, comme tu le dis si bien, est ce de l'utopie ? Je m'attache de mon côté à favoriser et faire valoir cela. Et même si j'aime l'Internet, et que je ne vivrai plus sans, mes valeurs demeurent. Pff ! un vrai roman non ? Un petit thé pour en parler plus longuement ?


Re: par suzanne le Lundi 14/01/2013 à 11:39

suzanne Là, tu vas même plus loin. Et, il faut avoir la volonté de s'arrêter un moment pour  "savoir regarder les autres, les écouter.... "
C'est étroitement lié à l'idée que j'avais lancée dans le billet par quelques mots.

Un petit thé ?
Voilà la raison de la présence de la tasse dans le bandeau actuel de PuzzlaVie ! :-)




¬ boîte à outils - droits de reproduction



¬ Mes autres mises en ligne