S'identifier - S'inscrire - Contact
PV_17_04_18_SS_TITRE_GRIS_BLEU_TRSP_1200x42

Les Lignages de Bruxelles

Par suzanne • BRUXELLES • Mardi 19/02/2008 • 0 commentaires  • Lu 5278 fois • Version imprimable

 
Blasons des Sept lignages de Bruxelles
carte gravée par Jacques Harrewyn - 1697


Il n’y a pas que l’Écosse qui soit fière de ses antiques "clans".
La ville de Bruxelles aussi s’enorgueillit de l’existence des ses antiques "clans" ou "phratries" appelés lignages et qui semblent remonter à l’origine même de la ville de Bruxelles.
Dans une chartre de 1306 le duc Jean III de Brabant promet de rétablir le pouvoir des lignages tels qu’ils existaient du temps de ses ancêtres.

.
Les lignages de Bruxelles, comme tout ce qui touche à Bruxelles, sont au nombre de sept.
[ la première enceinte de Bruxelles comptait sept portes - il y a sept rues qui débouchent sur la Grand Place - Brussel s'écrit à l'aide de sept lettres - Bruxelles est bâtie sur sept collines … ]

Ils se nomment : SLEEUS, SWEERTS, SERHUYGHS, STEENWEEGHS, COUDENBERGH, SERROELOFS et ROODENBEKE.


Jusqu’en 1795, il fallait obligatoirement être membre des lignages pour pouvoir exercer des fonctions dirigeantes de la ville de Bruxelles, comme celles d’échevin, premier bourgmestre, trésorier, surintendant du Canal, capitaine de la garde bourgeoise, doyen de la Gilde Drapière [actuelle Chambre de Commerce].

Les chefs doyens des serments étaient aussi lignagers car choisis parmi les anciens échevins.

Les lignages de Bruxelles se sont aussi signalés tout au long des siècles, par leur action caritative et par la fondation de nombreux hospices et institutions de bienfaisance.

Il est vrai qu’après la révolution de 1421, de nombreuses charges furent partagées avec les Nations de Bruxelles qui purent exercer les charges de Conseillers, seconds doyens de la Gilde Drapière, receveurs etc…

Mais le vrai pouvoir resta toujours aux mains des lignages.

Pour faire partie d’un lignage il suffisait de présenter un dossier généalogique prouvant que l’on était issu d’un des sept lignages tant par les hommes que par les femmes [ comme c’était le cas pour les "phratries" des cités antiques ].

Les lignages forment ainsi à Bruxelles une classe d’hommes destinés à défendre la cité avec force, à la diriger avec sagesse et à la rendre plus belle et plus prospère.

Après la fin de l’Ancien Régime, de nombreux descendants des lignages ont continué à jouer un grand rôle dans la vie économique et politique de la cité.
De nombreux bourgmestres de Bruxelles, jusqu’à nos jours, étaient issus des lignages.


Actuellement les membres des lignages de Bruxelles sont unis au sein d’une a.s.b.l. placée sous le Haut Patronage de sa Majesté le Roi, issu lui-même des sept lignages.
Cette association qui est considérée comme l’association bruxelloise la plus prestigieuse, est un véritable conservatoire de la mémoire de Bruxelles et elle se consacre, comme jadis leurs ancêtres sur les remparts de la cité, à la défense culturelle de Bruxelles et à la sauvegarde du passé.
Elle soutient toute initiative ou tout organisme se préoccupant des intérêts de Bruxelles ou de la région bruxelloise.


Êtes-vous intéressé?
Toute personne intéressée peut solliciter son admission en envoyant un dossier au Secrétariat des lignages de Bruxelles, Galerie du Roi 5 - 1000 Bruxelles.



Rosace des Sept Lignages
gravure dans Puteanus, Bruxella Septenaria - 1656


Savoir plus :
. Lignages /  La famille van Dievoet, l'art et l'architectureP
. Association des Descendants des Lignages de Bruxellesext

→ articles apparentés


# : ,

¬ boîte à outils - droits de reproduction



¬ Mes autres mises en ligne